LES BIJOUX « FANTAI-CHIC » DE LA DEMOISELLE GRIDOU

Gridou

Après une carrière dans les assurances, Ingrid Degremont a décidé de vivre sa passion pour la création. À 40 ans, « la Demoiselle Gridou » confectionne de jolis et fins bijoux en métaux nobles depuis son atelier rouennais. 

Ingrid_Degremont_mathildeetguillaume.com

Quel est votre parcours Ingrid ?
J’ai toujours adoré la décoration et la création. Adolescente, je rêvais de devenir styliste, comédienne et de travailler dans la communication. J’ai eu l’audace – si on peut appeler ça comme ça – de sauter le pas, de quitter ma situation professionnelle confortable pour créer mon entreprise et lancer ma marque de bijoux. Il était temps pour moi de faire ce que j’aime. Aujourd’hui, je crée, je m’occupe de toute la communication de mon entreprise, et j’ai le relationnel avec mes clients.

Quel est le concept de la Demoiselle Gridou ?
Je crée des bijoux soit de toute pièce, soit en chinant dans les brocantes et salles de ventes de France des matières premières nobles :  pierres semi précieuses ou précieuses, argent, plaqué or, que je transforme en pièces uniques ou petites séries, dans mon atelier à Rouen. La qualité est primordiale pour moi. Le bijou habille le corps, sublime la femme et magnifie l’esprit. Chaque femme est unique, le bijou doit lui correspondre. J’aime l’idée du bijou que l’on conserve, qui a une histoire. Aujourd’hui, on ne consomme que du jetable. Je suis contre l’hyper-consommation. Je crois que le consommateur actuel est conscient du problème et souhaite consommer autrement : moins mais mieux.

Boucles_oreilles_Gridou

Bague_Gridou

Bague la râleuse en plaqué or la demoiselle gridou (1)

« La Demoiselle Gridou », pourquoi ce nom ?
Gridou est mon surnom. C’est tout naturellement que je l’ai choisi pour le nom de ma marque. « La demoiselle » est le côté léger, un mot intemporel à l’image que je souhaite pour mes créations.

Comment qualifiez-vous votre style ?
Je ne suis pas joaillière, mes créations sont artisanales, je me qualifie de « fantai-chic ». Je puise mon inspiration dans le cinéma des années 30 à 80. Le passé est la meilleure source d’inspiration, mais également les femmes que je croise tous les jours dans la rue, le train : bref, n’importe où.

Combien de collections et d’exemplaires proposez-vous ?
Je crée principalement des petites séries avec 3 ou 4 collections par an. Les sautoirs sont souvent des pièces uniques. J’aime l’idée de ne pas être enfermée dans un travail à la chaîne. Les petites séries me permettent de faire travailler mon imagination. Je crée également sur demande, pour les mariages, des occasions particulières. Je propose environ une cinquantaine d’exemplaires par pièces sauf pour mes séries phares (la râleuse, les bagues swaroski).

Où peut-on trouver vos créations en plus de votre site ?
Je suis présente dans une vingtaine de points de vente en France. L’affection que j’ai pour les personnes qui les tiennent me permet de personnaliser les commandes, selon les goûts, la clientèle et mes choix et je suis également très présente sur les marché de créateurs.

Quels sont vos projets ?
J’aspire à développer mon activité et être présente plus encore sur le marché des bijoux en France et à l’étranger.

Merci Ingrid !

Retrouvez toutes les créations de la Demoiselle Gridou sur son site lademoisellegridou.fr

sautoir-la-demoiselle-gridou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s